Avis d'un critique non averti

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, juin 25 2010

De la simplicité des procédures européennes #4

Suzuki UK m'a envoyé un email. Le papier demandé par Suzuki France n'existe que pour les motos produites après 2005. La mienne étant de 2002, il peuvent me fournir un certificat de construction. Pour la modique somme de 95£ (environ 115€).

C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Immatriculer ma moto en France me reviendra à environ 570€. Du coup, je prends 170€ pour me payer un aller en ferry et un retour en avion. Et du coup, je la vends sur place dans un garage. Ils m'en donnent environ 1500€, en fonction de l'état. Ce que j'en voulais, ça tombe bien.

Du coup, je serais à Dublin du 8 au 11 juillet.

Reste à voir combien de temps je vais tenir avant de craquer et de m'acheter une autre bécane... Mais ça, ça fera l'objet d'un autre billet :)

mardi, juin 22 2010

De la simplicité des procédures européennes #3

Une véritable catastrophe...

J'ai reçu une lettre de chez Suzuki. Et là, ça se complique :

  • Je dois emmener la moto dans une concession. Le concessionnaire doit examiner la moto et remplir un document de 7 pages. J'imagine que ça doit pas être gratuit, et surtout, qu'ils vont faire chier à cause de mon pot Yoshimura.
  • Je dois demander un certificat de conformité auprès de Suzuki Angleterre.
  • Je dois faire un chèque de 126 euros à Suzuki France (heu ?).

Une fois tout ça fait, je dois renvoyer tous les papiers à la DRIRE.

Si c'est compliqué d'avoir les papiers avec Suzuki Angleterre, je vais simplement ramener la moto en Irlande et la mettre en dépôt vente là bas. Si si, j'en ai marre là...

mercredi, juin 9 2010

De la simplicité des procédures européennes #2

Suite aux premières étapes de mon immatriculation en France, j'ai donc fait le grand saut : La préfecture de police.

J'arrive donc un matin, vers 8h30. Il y a déjà du monde. On patiente, on rentre après un contrôle de sécurité type aéroport.

Ensuite, je file au service des cartes grises. On me fait passer à un guichet spécial qui me fait gagner beaucoup de temps. La dame m'apprend que je dois demander aux mines de retrouver le type de ma moto, et que ça peut prendre jusqu'à 1 mois.

Je donne donc un chèque de 67 euros pour la DRIRE. Et je me dis que ça va rouler.

C'était sans compter sur la lettre que j'ai reçu hier.

En gros, il me manque 3 papiers que Suzuki doit me fournir. Je viens de leur envoyer une lettre afin d'avoir les papiers nécessaires.

On verra combien de temps ça va prendre, mais c'est pas gagné...