Avis d'un critique non averti

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, juin 3 2012

Vers la résidence permanente

Depuis qu'on est partis, on en parle.

On avait récupéré tous les documents possibles et inimaginables. Ça nous avait pris du temps. Et puis à chaque fois qu'on voulait l'envoyer, cette demande, il manquait un papier, car le gouvernement avait changé la liste des documents à produire. Il fallait tous nos bulletins scolaires depuis la 6e, nos bulletins de paie des 5 dernières années, les attestations d'embauche, copies de passeports, de visa, de permis de travail...

Et puis, d'un coup, une nouvelle tombe, le 21 mars. Au 1er avril, ils augmentent les frais de dépôt de dossier de 75%. Du coup, panique à bord, photocopies, consul de France à Montréal pour faire certifier les copies, et hop, le dossier part dans les temps, sans les bulletins scolaires qui ne sont plus demandés, d'un coup d'un seul, et avec un formulaire avec les infos de ma CB, pour un prélèvement de 578$ (environ 450€).

Mais ce n'est que le début. Car là, on vient juste de demander le CSQ. Le Certificat de Sélection du Québec. Et que déjà, entre l'ouverture du dossier, et la convocation en entretien, il va se passer 6 mois. Puis facilement 2 mois de plus avant d'avoir le papier. Mais là, on aura passé l'étape provinciale, c'est à dire qu'on aura fait la moitié seulement.

Au Fédéral, faudra refaire un dossier avec extrait de casier judiciaire, par exemple. Et repasser à la caisse aussi.

Au jour d'aujourd'hui, ils convoquent en entretien les gens dont les dossiers leur sont arrivés en octobre 2011.

Va falloir que j'arrête de vérifier les dates tous les jours moi...

jeudi, septembre 16 2010

Et en 2011, on fait quoi ?

C'est une bonne question, même si c'est assez tôt pour y penser. Mais vu mon projet, j'ai intérêt à m'y mettre maintenant.

En 2011, je me vois partir au Canada. Ou plutôt au Québec, pour être précis. Et pour le lieu exact, c'est Montréal que j'ai choisi.

Déjà, c'est moins simple que de partir en Irlande. Il faut un visa. Entre tous les types de visas possibles, j'ai décidé de partir sur le "travailleur qualifié". Ça se passe en plein d'étapes.

Vu que je commence à peine mes démarches, je vous tiendrais au courant au fur et à mesure. En tout cas, c'est parti !