Suite aux premières étapes de mon immatriculation en France, j'ai donc fait le grand saut : La préfecture de police.

J'arrive donc un matin, vers 8h30. Il y a déjà du monde. On patiente, on rentre après un contrôle de sécurité type aéroport.

Ensuite, je file au service des cartes grises. On me fait passer à un guichet spécial qui me fait gagner beaucoup de temps. La dame m'apprend que je dois demander aux mines de retrouver le type de ma moto, et que ça peut prendre jusqu'à 1 mois.

Je donne donc un chèque de 67 euros pour la DRIRE. Et je me dis que ça va rouler.

C'était sans compter sur la lettre que j'ai reçu hier.

En gros, il me manque 3 papiers que Suzuki doit me fournir. Je viens de leur envoyer une lettre afin d'avoir les papiers nécessaires.

On verra combien de temps ça va prendre, mais c'est pas gagné...