En France, je ne m'interessais pas au foot. Je jettais un oeil lors des gros evenements (la coupe du monde notement).

Depuis que je suis en Irlande, je ne rate pas un match des bleus. Mais surtout, je vais voir le match dans les pubs.

Petit resume du match de 1/2 finale entre la France et le Portugal :

On arrive 1h avant le coup d'envoi au Fitzsimmons, dans Temple Bar. Plus on se rapproche du pub, et plus on voit de maillots bleus, de drapeaux francais et de peintures bleu-blanc-rouge sur les joues. On voit aussi des drapeaux et des maillots portugais.

Le pub est plein. On se trouve une place pas trop mal et on attend le debut du match. Lorsque les equipes rentrent sur le terrain, c'est la folie dans le pub. Ca crie, ca chante. La marseillaise arrive, et la, tout le pub chante. C'est beau, ca prend aux tripes, on est contents d'etre la.

Le match commence, ca crie sur les actions, ca rale si l'arbitre a pris une mauvaise decision, ca siffle et ca hue lorsqu'une faute imaginaire est sifflee. Mais tout ca reste tres bon esprit, avec des discussions tres cordiales entre francais et portugais.

Penalty siffle en faveur de la France, tout le monde retient son souffle, but de Zizou, la folie dans le pub. Re chansons, ca saute partout, bref, les francais sont survoltes.

Un bref plan sur Aime Jacquet, et c'est reparti. La foule des francais part sur un "Merci Aime ! Merci Aime !".

La seconde mi-temps met la pression. Et plus la fin du match approche, plus les francais sautent et chantent.

Au coup de sifflet final, explosion de joie dans le pub, on saute dans les bras de son voisin qu'on ne connait pas, mais c'est pas grave. Puis, comme si on etait sur les Champs-Elysees, la foule des francais fete la victoire en plein Temple Bar, bloquand la circulation pendant une bonne heure. La Guarda a un oeil sur ce qui se passe, mais pas d'incident a deplorer, tout le monde est dans un bon etat d'esprit.

On papote avec les portugais, decus, mais toujours souriants. On fete la victoire autour d'un dernier verre de quelques pintes, et on va se coucher, car faut se lever pour bosser le lendemain.

Vivement la finale dimanche soir. Ca va etre dur lundi, quel que soit le score final !