La semaine dernière, je suis parti en déplacement en Belgique. J'y ai rencontré un collègue expert Linux.

Nous avions déjà eu des contacts par mail et par téléphone. Il parle flamand et néerlandais (ce qui est la norme chez eux). Il a un anglais irréprochable. Mais il parle aussi très bien français.

J'ai donc logiquement comparé ses compétences à celles d'un français. Et là, ça fait mal. De nombreux français parlent déjà difficilement anglais, alors deux autres langues, ça devient impossible.

Ce qui me fait peur avec ça, c'est que pour être bons face aux autres pays européens qui débarquent avec deux, trois, voire quatre langues différentes, on ne fera pas le poids. Et tout ça à cause de méthodes d'enseignement des langues qui datent d'un autre age.