Avis d'un critique non averti

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vie professionnelle

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, novembre 11 2005

L'Angleterre : On progresse doucement

Aujourd'hui, j'ai eu Andrea au téléphone. Andrea, c'est la personne qui m'avait fait passer mon pré-entretien téléphonique.

Elle m'appelle pour m'annoncer que le responsable du recrutement a consulté mon CV et voudrait me faire passer un entretien téléphonique. Ca se passera mercredi à 11h. J'espère que ça va le faire !

lundi, novembre 7 2005

Nouvelle piste pour du boulot : l'Angleterre

Depuis le temps que je cherche à bosser ailleurs, je me suis dit que l'étranger pourrait être une bonne solution.

Vendredi dernier, une amie à moi me parle d'un poste dans sa société qui est ouvert en cooptation. Pour ceux qui ne connaitraient pas le principe, il s'agit de demander aux employés de soumettre les CV de gens qu'ils connaissent pour des postes ouverts, et ce, contre rétribution.

Le poste de support technique, situé à environ 40 km de Londres, semble intéressant. J'ai donc donné mon CV à mon amie, qui l'envoie à la responsable du recrutement pour ce poste.

J'ai été rappellé ce matin par une personne très sympatique, avec un accent relativement facile à comprendre. Ce pré-entretien, très classique, a porté sur mes compétences, mon poste actuel, ce que je pouvais apporter à leur société, ce qu'elle pouvait m'apporter, mes motivations pour partir en Angleterre et le salaire que je demandais. Il a aussi été question de mon hébergement sur place, si j'avais du monde pouvant m'accueillir, etc.

Ce pré-entretien s'est très bien passé. La procédure est maintenant de faire passer mon dossier à un responsable du recrutement, qui décidera si je serais convoqué à un entretien sur place, ou pas. La réponse devrait arriver d'ici une semaine normalement.

Mes expériences passées me disent de ne pas m'emballer, mais ce poste me semble vraiment intéressant, aussi bien sur le plan technique que financier. De plus, ça donnerait surement un sérieux coup de pouce à ma carrière.

Il ne me reste plus qu'à attendre un petit peu :)

mercredi, octobre 19 2005

Rachat ? Pas rachat ?

Je bosse dans une petite société de services informatiques.

Depuis un moment maintenant, ça ne va plus. La taille de notre société ne nous permet pas d'être crédibles face à de gros clients. Mon employeur a donc décidé de se faire racheter pas une plus grosse entité.

Mais ce qui est intriguant, c'est qu'au départ, le rachat était certain, et il devait se faire dans le mois.

Un mois plus tard, le rachat n'est plus certain, et que plusieurs groupes étaient sur les rangs.

Dernièrement, une réunion d'information doit se faire pour nous expliquer comment va se passer le rachat par le groupe du départ.

Depuis quelques mois, j'ai vraiment l'impression d'être pris pour une truffe. Et ces revirements ne présagent vraiment rien de bon...

lundi, octobre 17 2005

Les paradoxes de ma recherche d'emploi

Depuis maintenant un certain temps, je cherche à changer de travail. Je pense avoir fait le tour de mon poste actuel, et n'ayant pas de perspectives d'évolution en interne, je me suis donc tourné vers l'extérieur.

Le marché de l'emploi informatique n'est plus aussi florissant qu'avant. La chose la plus déplaisante qu'il m'ai été donné de voir fut que la plupart des postes auquels j'aspirais étaient destinés à des ingénieurs. Pourtant, je suis capable de remplir les mêmes fonctions, le diplôme en moins.

Ensuite, lorsque j'ai enfin réussi à mettre la main sur des postes intéressants pour mon profil, je me suis heurté à un autre problème : je ne suis pas disponible tout de suite. Normal, me direz-vous, puisque je suis en poste. Mais pour mes amis recruteurs en SSII, il faut quelqu'un de disponible dans l'instant. Donc pour trouver du travail, il ne faut pas en avoir. Amusant :)

Enfin, la dernière chose qui me pose problèmes peut être pris comme un caractère discriminatoire. J'ai fait récement un salon de recrutement en informatique. Tous les entretiens se sont bien passés. Ca a un peu tourné court quand les recruteurs ont vu mon adresse située en Normandie. Même en leur expliquant que j'étais prêt à déménager, visiblement, c'était un grâve problème.

Moralité : Pour trouver du travail en informatique, il faut être ingénieur au chômage en région parisienne. Peut être dans une autre vie...

page 2 de 2 -